FAST & FURIOUS 7 de James Wan (2015)

Affiche du film Fast & Furious 7
Dom et sa bande doivent affronter le grand frère du méchant de Fast & Furious 6 qui a juré leur perte…
On allait voir ce qu’on allait voir, le générique de fin du précédent opus – plutôt réussi – ayant révélé l’identité du futur gros bras devant affronter Vin Diesel et Dwayne Johnson : l’impayable Jason Statham et sa trogne de mal embouché.
Malheureusement, les moteurs ont beau rugir et Statham tout tataner, James Wan n’a rien d’un as du volant pour ce qui est de mettre en scène poursuites et bastons.
Si habile à nous faire peur dans Conjuring : Les dossiers Warren, le réalisateur parvient seulement à nous effrayer avec un montage surgonflé et des courses au radar, nous faisant regretter celles élaborées par Justin Lin (qui en avait un peu plus dans la culasse).
Un petit stage chez les réalisateurs de John Wick aurait certainement apporté un peu plus de fluidité à l’ensemble et permis l’antipatinage de cette nouvelle ode aux grosses caisses de destruction massive.
Bricolé sur un coin d’établi, le scénario semble uniquement conçu pour customiser ce qui était prévu comme le premier épisode d’une nouvelle trilogie en un film hommage à un de ses acteurs principaux – Paul Walker – disparu pendant le tournage.
Résultat, Dwayne Johnson et Jordana Brewster n’ont plus rien à se mettre sous la pédale et la série doit abandonner le côté feuilletonnant des trois derniers épisodes pour revenir aux interminables distributions de bourre-pifs et autres concours pour savoir qui aura la plus grosse bielle, histoire de permettre au beau gosse d’être une dernière fois de tous les plans, même lorsque c’est inutile.
Bref, avec sa recette approximative, Fast & Furious 7 finit rapidement par patiner dans l’huile. Car, plutôt que de choisir entre Igol ou Motul, James Wan a préféré forcé sur l’huile Puget ! (Les apparitions numériques de Paul Walker sont, par moment, aussi pathétiques que celles de Fernandel dans la publicité).
Autant dire qu’il va falloir un sérieux correcteur de trajectoire pour remettre la licence sur la bonne route.

Cliquez ici pour voir la bande annonce.

Haut de la page d’accueil

Advertisements

11 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Mlle Latino
    Avr 27, 2015 @ 00:28:05

    Pour ma part, j’ai adoré, pas autant que certains précédant, mais j’ai eu une bonne surprise.

    Répondre

  2. rp1989
    Avr 27, 2015 @ 10:19:34

    Ce n’est pas mon genre de films. Les précédents étaient de bons films?

    Répondre

  3. POULAIN
    Avr 27, 2015 @ 10:36:16

    Aucun intérêt, comme les autres. Je ne suis pas sensible au catch en voiture, au bruit assourdissant ni aux acrobaties violentes, ni aux paroles creuses, alors forcément, ce n’est pas le genre de film qui m’attire.
    A moins qu’on ne trouve rien pour réanimer un mourant, peut-être. Et encore, il préférera sans doute qu’on le laisse s’en aller plutôt que d’assister à ce genre de …
    Enfin, ça n’est que ce que je pense, mais je le pense très fort …
    La seule question est : Combien serais-je prêt à payer pour ne pas voir ça.

    Répondre

  4. GUDULE
    Avr 27, 2015 @ 10:43:53

    Je suis scandalisé par cette critique !
    Enfin, c’est quoi cette histoire de forcer sur l’huile PUGET ?
    C’est délicieux l’huile PUGET, et c’est mille fois plus sain que le beurre PRESIDENT !
    Je pense que les gras du bide de ce film sont plutôt portés sur la bière PRESIDENT (c’est juste pour faire une référence et montrer ma science : C’est la marque dominante en République Dominicaine…)
    Moi, j’utilise PUGET depuis des décennies et ça m’aide à conserver mon corps de rêve ! Sans blague ! Vive PUGET !
    Je vais aller en acheter une bouteille pour soutenir la marque, tiens ! Et vite fait, même ! Fastement et fouriousement, même !
    Aucun commentaire sur la daube ci-dessus critiquée, par contre. Désolé de mon abstention, Marcorèle ! Je dirai juste que je suis absolument d’accord avec POULAIN, pour une fois, même si je lui recommande d’arrêter définitivement le beurre PRESIDENT…

    Répondre

  5. le blabla de l'espace
    Avr 27, 2015 @ 23:26:01

    moi un film faut que je puisse y croire, et entrer dans l’action comme possible

    Répondre

  6. Marla Singer
    Avr 28, 2015 @ 19:09:06

    J’ai pas du tout envie de voir Fast and Furious 7. C’st sexiste et sans intérêt. Avengers, Age of Ultron, si on aime les blockbusters, est déjà meilleur: http://marlasmovies.blogspot.fr/2015/04/avengers-2-age-of-ultron-le-marathon.html

    Répondre

  7. Rouge velours
    Avr 28, 2015 @ 20:01:49

    Je me suis arrêtée au 1er film de la série. C’était pas mal fait mais comme je ne suis pas fan de voitures, je n’ai pas continué à regarder la suite.

    Répondre

  8. mamzette
    Mai 01, 2015 @ 14:14:20

    Compris et assimilé, je suis préparée, le fast et le furious ne me décevra point. Je me concentrerai uniquement sur la bielle de Jason en comptant les bourre-pifs. Ce que j’aime bien, quand je passe ici, c’est que mes attentes sont remises au bon niveau avant de voir le film, ce qui m’évite d’hurler à la lune après une sérieuse déconvenue (sauf pour 22 Jump Street que tu as malheureusement chroniqué trop tard pour m’épargner la séance, drame dont je ne te tiens qu’à 50% responsable, si ça peut te rassurer).

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :